AUTOTEST VIH : LIBRE D'ACCÉDER À LA CONNAISSANCE DE SON STATUT

Lancement des projets ATLAS et MTV Shuga en Côte d’Ivoire

Lancement des projets ATLAS et MTV Shuga en Côte d’Ivoire

Communiqué de Presse

Abidjan, le 7 mai 2019 – Soutenus et financés par Unitaid, les projets ATLAS et MTV Shuga : Babi ont procédé ce jour à leur lancement officiel à Abidjan.

MTV Shuga : Babi est une série télévisée et campagne multimédia visant à sensibiliser les jeunes de l’Afrique francophone au VIH/SIDA.

Le projet ATLAS, quant à lui, assurera la dispensation de kits d’autodépistage du VIH en Côte d’Ivoire.

ATLAS et MTV Shuga : Babi, tous deux soutenus par Unitaid, sont deux projets complémentaires dans le cadre de la lutte contre le VIH/Sida, avec un accent tout particulier sur l’Afrique occidentale et l’Afrique centrale.

Ont participé à cet événement le Directeur général adjoint de la Santé et de l’Hygiène publique, chargé du système de Santé, représentant Monsieur le Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, le Docteur Jean Anouan N’Guessan, la Conseillère régionale française Santé mondiale, Saran Branchi Fadiga, représentant Son Excellence l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Monsieur Gilles Huberson, le Directeur exécutif adjoint d’Unitaid, le Docteur Philippe Duneton, la Directrice exécutive adjointe de la Fondation MTV Staying Alive, Madame  Sara Piot, et le Directeur général de Solthis, le Docteur Louis Pizarro.

Connaître son statut VIH : une étape déterminante pour mettre fin à l’épidémie

Le projet ATLAS permettra la dispensation de plus de 500 000 kits d’autotest de dépistage du VIH, dont plus de 300 000 en Côte d’Ivoire, sur une durée de 3 ans et demi. Le projet ATLAS est mis en œuvre en Côte d’Ivoire, au Mali et au Sénégal conjointement par le consortium formé par Solidarité thérapeutique et initiatives pour la santé (Solthis) et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), organisme français de recherche.

 Le projet cible les populations à risque, notamment les professionnel.le.s du sexe et leurs client.e.s, les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, les usager.ère.s de drogues et les patient.e.s atteints de maladies sexuellement transmissibles. Ce projet réunit l’IRD, qui dirigera les activités de recherche et d’évaluation, et PACCI, la London School of Hygiene and Tropical Medicine et l’Imperial College London. Cinq études seront menées en vue de documenter l’impact de l’autotest de dépistage du VIH comme stratégie de dépistage complémentaire, et de déterminer les modèles de distribution les plus efficaces en termes de coûts. Le projet ATLAS jettera les bases du déploiement à grande échelle de sa stratégie de dépistage par les gouvernements, avec le soutien des institutions, associations et organismes de recherche partenaires. 

La prévention, une approche indispensable pour endiguer la contagion

MTV Shuga est une série télévisée populaire qui relate la vie de jeunes vivant en Afrique. Sept saisons ont déjà été diffusées et ont touché 720 millions de personnes. La série relate des histoires percutantes contenant des messages sur la santé sexuelle en vue d’influer sur les attitudes et les comportements des téléspectateurs. Une étude indépendante menée au Nigéria par la Banque Mondiale a démontré que MTV Shuga a le pouvoir d’influer sur les comportements : les personnes ayant regardé la série à l’occasion de projections communautaires étaient deux fois plus nombreuses à se soumettre au test de dépistage du VIH dans un délai de six mois.

MTV Shuga : Babi est la première version de la série adaptée au public de l’Afrique francophone. La campagne comprendra également une série radio, du contenu numérique et du contenu pour les médias sociaux ainsi que des événements locaux. La première saison sera diffusée au dernier trimestre 2019 et présentera les connaissances de base sur le VIH, notamment l’utilisation du préservatif, le commerce du sexe et les discriminations à l’égard des personnes vivant avec le VIH en Côte d’Ivoire. La London School of Hygiene and Tropical Medicine évaluera la campagne.

L’organisation Unitaid joue un rôle majeur en matière de promotion de l’autotest de dépistage du VIH. Elle a financé le projet HIV Self-Testing Africa, STAR (autotest de dépistage du VIH pour l’Afrique) mis en œuvre dans six pays d’Afrique australe par l’organisation Population Services International et des partenaires. À ce jour, près de 30 pays ont intégré l’autotest de dépistage du VIH à leurs programmes de dépistage.

En savoir plus sur les partenaires

Lancement du projet ATLAS

Lancement du projet ATLAS

Avec le projet ATLAS en Afrique de l’Ouest, une innovation majeure au plus près du terrain pour atteindre l’objectif mondial de dépistage VIH d’ici 2020.

Connaître son statut sérologique VIH  reste une étape indispensable pour accéder aux traitements et mettre fin à l’épidémie

Ce mardi 29 Janvier à Dakar, Solthis en partenariat avec Unitaid, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et en collaboration avec les ministères de la Santé du Sénégal, Mali et Côte d’Ivoire a officiellement lancé le projet ATLAS «AutoTest VIH, Libre d’Accéder à son Statut» pour réduire la morbidité et la mortalité liées au VIH en Afrique de l’Ouest.

500 000 autotests VIH à distribuer pour changer la donne du dépistage parmi les populations les plus à risque

Améliorer l’accès au dépistage VIH par l’autotest est une approche innovante pour atteindre les populations clés que l’on ne touche pas aujourd’hui mais qui sont les plus à risque et où l’épidémie reste concentrée.

Cette stratégie vient en complément des stratégies de dépistage existantes pour parvenir à toucher le plus de personnes possibles et accélérer l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l’ONUSIDA, et particulièrement le premier : « A l’horizon 2020, 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique » dans une région où à peine la moitié (48%) des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut et ne peuvent donc pas accéder au traitement.

« le #ProjetATLAS met la diversification des canaux de distribution des #autotests au cœur de son projet pour atteindre les populations clés que l’on ne touche pas aujourd’hui ». Président du Renapoc Mali #lancement à #Dakar Cc @UNITAID @ird_fr @NGOSolthis
#ProjetATLAS #lancement #unitaid « L’#autotest de dépistage du #VIH est une Innovation technologique et sociétale. C’est un outil pour avoir accès aux traitements et à la prévention » @dunetonphilipp1

Une stratégie d’investissement plus globale pour promouvoir le dépistage du VIH en Afrique

« ATLAS s’inscrit dans une stratégie d’investissements plus globale pour promouvoir l’autotest de dépistage du VIH en Afrique, y compris en Afrique de l’Ouest et centrale, comme solution pour atteindre des taux élevés de dépistage du VIH, et ainsi contribuer à renverser l’évolution de l’épidémie. », a mentionné Lelio Marmora, Directeur exécutif d’Unitaid.

Le projet ATLAS, d’une durée de 3 ans et demi, permettra non seulement la distribution de 500 000 kits d’autotest de dépistage du VIH en Côte d’Ivoire, au Mali et au Sénégal mais aussi de poser les bases nécessaires au déploiement à grande échelle de cette stratégie de dépistage par les gouvernements et autres partenaires, avec le concours des partenaires institutionnels, associatifs et de recherche.

En savoir plus sur le lancement dans les médias

Lancement du projet ATLAS au Sénégal

Lancement du projet ATLAS au Sénégal

Dakar, le 3 décembre 2018 – A l’occasion de la deuxième édition des Journées Scientifiques Sida au Sénégal (JSSS) qui se tiennent du 3 au 5 décembre au Centre International de Conférences Abdou Diouf (CICAD), le projet ATLAS (Autotest VIH, Libre d’accéder A la connaissance de son Statut), ouvre des perspectives sur l’autodépistage dans le cadre du symposium « L’autotest VIH, un outil innovant afin de rendre disponible une offre de dépistage adaptée aux populations vulnérables ? ».

Connaitre son statut

Dans un contexte où, au Sénégal, plus d’un quart des personnes vivant avec le VIH ignorent leur statut sérologique, il est indispensable de diversifier l’offre de dépistage pour atteindre les objectifs 90-90-90 de l’Onusida (90% des personnes séropositives connaissent leur statut, 90 % des personnes dépistées positives au VIH ont accès aux traitements, 90% des personnes sous traitements ont une charge virale indétectable d’ici à 2020). Comme souligné dans le dernier rapport de l’Onusida, Savoir c’est pouvoir, publié le 22 novembre, la région Afrique de l’Ouest et Centrale accuse un retard au dépistage qui empêche une entrée rapide dans les soins.

Mis en œuvre au Sénégal par le consortium Solidarité thérapeutique et initiatives pour la santé (Solthis) – Institut de recherche pour le développement (IRD), en partenariat avec le Ministère sénégalais de la Santé et de l’Action Sociale, le Conseil National de Lutte contre le Sida, la Division de lutte contre le Sida et les Infections sexuellement transmissibles, le CEPIAD, le CTA, ENDA Santé et SSD, le Projet ATLAS est soutenu et financé par Unitaid pour une durée de 3 ans et demi et un budget d’environ 15 millions de dollars. Il a été élaboré en vue de diversifier l’offre de dépistage avec une solution innovante en direction des populations vulnérables, complémentaire des services de dépistage existants.

Le projet ATLAS, au carrefour de l’innovation technologique et sociétale

En ciblant des populations vulnérables à risque qui ne se reconnaissent pas comme telles et en utilisant des canaux de distribution secondaires, ATLAS donne aux personnes ne s’étant jamais dépistées, souvent pour des raisons de stigmatisation et de confidentialité, un moyen de le faire. L’autotest (un dispositif oral de détection des anticorps du VIH qui consiste à passer une spatule sur les gencives et à la plonger ensuite dans un réactif) permet de démédicaliser l’acte et renforce la capacité de chacun d’être acteur de sa santé.

Le projet innove également en distribuant à une plus grande moyenne l’autotest qui n’avait jusqu’à maintenant été testé que dans le cadre de programmes pilotes. L’ambition du Projet ATLAS est de préparer dès à présent le passage à l’échelle sous-régionale en accompagnant la mise en place des cadres législatifs nécessaires.

Enfin, le projet ATLAS est un programme de recherche réunissant entre autres l’IRD, l’Institut Bouisson Bertrand, la London School of Hygiene and Tropical Medicine et l’Imperial College of London. Cinq études seront conduites à partir de la fin 2018 pour démontrer l’apport de l’autotest comme stratégie de dépistage complémentaire.

Le projet ATLAS est mis en œuvre en Côte d’Ivoire, au Mali et au Sénégal.

Contact presse : Juliette Bastin +221 78 183 64 07 responsablecom.atlas@solthis.org