AUTOTEST VIH : LIBRE D'ACCÉDER À LA CONNAISSANCE DE SON STATUT

Pourquoi le Projet ATLAS ?

Répondre aux enjeux du dépistage du VIH

Objectif mondial des Nations Unies des “90-90-90” : 90% des personnes séropositives connaissent leur statut d’ici 2020.

Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire de lever les freins au dépistage et renforcer son accès.

Un contexte épidémiologique spécifique en Afrique de l’Ouest et centrale

Prévalence du VIH modérée en population générale avec un taux de 1,5%.

Une épidémie concentrée : prévalence et taux de transmission élevés au sein de certaines populations vulnérables.

Plus de 30% des personnes séropositives ignorent leur statut VIH.

Importance de mettre en œuvre de nouvelles stratégies de dépistage pour atteindre ces populations spécifiques :

  • dans un contexte socioculturel spécifique (stigmatisation, freins à la demande de dépistage VIH)
  • pour aller au-delà des populations-clés déjà touchées par les programmes existants.

Qu’est ce que le projet ATLAS ?

L’autotest de dépistage du VIH, innovation technologique et sociétale

Le projet ATLAS permet la promotion de l’autotest de dépistage du VIH, un outil de diagnostic approuvé par l’Organisation mondiale de la Santé qui doit être pensé comme un mode complémentaire de dépistage.

G

Répondre aux enjeux de stigmatisation. Connaître son statut quand la personne le décide.

G

Si le test est positif, accéder à un test de confirmation et à un traitement au plus tôt. S’il est négatif, accéder à la prévention.

G

Rendre les personnes actrices de leur santé. Permettre à chacun de connaître son statut virologique où et quand il le souhaite.

G

Permettre à un plus grand nombre de personnes d’avoir accès au diagnostic.

Cette initiative vise à réduire la morbidité et la mortalité dues au VIH/sida en améliorant l’accès à l’autotest du VIH et en assurant un lien efficace avec la prise en charge.

Objectifs du projet

1

Participer à l’introduction et au déploiement à grande échelle de l’autotest du VIH.

2

Diversifier les canaux de distribution pour atteindre les populations cibles du projet, inciter aux tests de confirmation et aux
traitements.

3

Générer des données probantes sur les résultats et l’impact des interventions par des études scientifiques et
assurer leur promotion.

Données clés

3 ans et demi de mise en œuvre

Financement et soutien d’Unitaid

Plus de 500 000 autotests distribués

Collaboration étroite avec nos partenaires institutionnels, communautaires et de recherche